Accueil > Digerati> > The New York Times, 31 juillet 2007

Article publié le mercredi 6 mai 2020

Brandee BARKER

The New York Times, 31 juillet 2007

« Ce matin, nous avons temporairement fermé le site FaceBook pour corriger un bug précedemment identifié. Il permettait à certains utilisateurs de lire des pages privées qui ne leur étaient pas destinées. »

Brandee BARKER, porte-parole de Facebook, expliquant que la fermeture de Facebook pour mise à jour cachait en fait la correction d’une faille de sécurité.


Moteur de recherche

  

Mot-clef de l'article


 

Contact

Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons : http://creativecommons.org

Plan du site | Se connecter